Elle nous demande ce qui nous porte, ce qui nous aide à aller de l'avant, à aller au-delà.

Pour l'instant, ce qui m'aide à supporter l'absence de mon tout petit bébé, ce sont mes deux amours, la petite et le grand, ma belette et mon bogos, mon petit coeur et mon bel ange. Ce sont eux qui m'empêchent de m'écrouler, qui me font rire, qui me changent les idées, qui m'obligent à mobiliser mon cerveau pour penser à autre chose

 

Mais la perte est encore trop récente pour que ça marche sans à-coups, et aujourd'hui est une journée sans, aujourd'hui est une journée de larmes, de questionnement et de douleur.

 

Aujourd'hui, ça fait deux semaines que Rose est entrée et sortie de notre vie, et le chagrin me submerge.